Module 1 | Parentalité, dynamique familiale et esprit d’entreprise

Current Status
Not Enrolled
Price
Closed
Get Started

Les parents doivent développer leurs compétences parentales pour devenir des parents éthiques qui assument les conséquences de leurs actes. L’éducation des enfants repose sur deux principes importants

  • Principe A : Bienfaisance et non-malfaisance et
  • Principe B : Fidélité et responsabilité.

Le principe A consiste à ne pas faire de mal et à choisir de trouver et de faire ce qui est juste. Ce n’est pas aussi simple que cela en a l’air, car cela signifie souvent qu’il faut être critique à l’égard des exemples d’éducation donnés par ses propres parents, mais trouver un moyen de ne pas rejeter ces exemples juste pour se rebeller. Le principe B concerne des choses comme le fait de tenir ses promesses, être fiable, persévérer et apprendre autant que possible sur son travail de parent. Cela signifie que vous prenez votre travail de parent au sérieux. En tant que parent, vous vous efforcez de fonctionner à un niveau élevé. Vous ne trichez pas, ne mentez pas, ne blâmez pas les autres pour vos défauts et faites constamment preuve d’un comportement moral et éthique. (http://www.apa.org/ethics/code/principles.pdf)

Alison Gopnik a identifié deux types de parents modernes : le “jardinier” et le “charpentier”. Le “charpentier” pense que son enfant peut être modelé. “L’idée est qu’il suffit de faire les bonnes choses, d’acquérir les bonnes compétences, de lire les bons livres pour que votre enfant devienne un certain type d’adulte”, explique-t-elle. Le “jardinier”, quant à lui, se préoccupe moins de contrôler ce que l’enfant deviendra et lui offre plutôt un espace protégé pour explorer. Ce style consiste à “créer un écosystème riche, nourricier mais aussi changeant, diversifié et dynamique”. Les recherches montrent que les enfants élevés par des parents “jardiniers” sont beaucoup plus résilients et, ce qui n’est pas surprenant, ont un niveau de compétence entrepreneuriale beaucoup plus élevé. Dans cette formation, nous voulons aider les parents à comprendre les avantages de devenir des parents plus jardiniers.

L’approche recommandée met particulièrement l’accent sur l’apprentissage par le jeu authentique. Le jeu authentique fournit une base riche pour l’apprentissage qui est socialement interactif, itératif, joyeux, significatif et engageant, tous ces éléments étant considérés comme une base solide pour une personne entreprenante. Dans ce type de jeu, les enfants apprennent mieux parce qu’ils sont dans un état de flux (Csíkszentmihályi), qu’ils sont mis au défi mais pas trop et qu’ils s’amusent à trouver eux-mêmes des solutions. Offrir aux jeunes apprenants la possibilité de développer une attitude positive à l’égard de la résolution de problèmes est considéré comme une partie importante du rôle/de la tâche des parents en tant qu’éducateurs en entrepreneuriat. Le projet de formation vise à aider les parents à trouver le bon équilibre et à offrir à leurs enfants un environnement stimulant dans lequel ils peuvent mieux apprendre.

Dans ce module, nous nous appuyons sur le travail des théoriciens et des praticiens de l’éducation des enfants de ces dernières décennies, qui abordent ce sujet sous différents angles, mais parviennent aux mêmes solutions : élever les enfants dans un environnement de confiance et de soins, en les stimulant, mais sans les submerger. Nous nous appuyons sur le travail des auteurs suivants : Alison Gopnik, Alfie Kohn, Lawrence J. Cohen, Peter Gray, Pasi Sahlberg, Philippa Perry, Marilyn Price-Mitchell, Ken Robinson, Wendy Mogel.

L’éducation financière (EF) est incluse dans ce module, car elle constitue le domaine le plus pertinent de l’éducation à l’esprit entrepreunarial à domicile. Bien qu’il semble s’agir d’un sujet relativement simple, il comporte également des défis et des écueils. L’objectif est clairement d’aider votre enfant à apprendre la valeur de l’argent et à gérer ses finances dans le monde réel. En même temps, le vrai défi pour les parents est de trouver des moyens authentiques, où l’argent n’est pas utilisé pour punir ou récompenser des actions qui font partie de la vie quotidienne (comme les tâches ménagères communes ou les résultats scolaires), mais qui aident quand même nos enfants à développer leurs compétences d’une manière adaptée à leur âge. De cette manière, un certain nombre de principes clés peuvent être facilement abordés :

  • Le sens de l’épargne, c’est-à-dire la gratification différée, qui consiste à sacrifier une série d’achats de bonbons à court terme pour avoir la satisfaction d’acheter un jouet particulier plus tard ;
  • Reconnaissance de la nature illimitée des besoins ou des désirs par opposition aux possibilités limitées de les satisfaire. Le passage à une budgétisation rudimentaire oblige à reconnaître ces réalités, la nécessité de reconnaître les priorités et donc de décider comment budgétiser et dépenser des ressources limitées.

L’EF a été délibérément incluse dans ce module parce qu’elle est très bien reliée aux éléments de l’éducation éthique et durable, auxquels les parents ont souvent besoin d’accéder et qui vont au-delà de leurs propres expériences pour réussir. L’importance accrue accordée à l’EF reflète également le changement social induit par l’environnement économique et politique.